Retour

Pourquoi a t-on des frissons quand on a de la fièvre ?

L’état grippal s’accompagne d’une fièvre modérée qui engendre souvent des frissons et la « chair de poule ». Explications…

Lorsqu’on est malade, l’agent infectieux provoque une réaction de l’organisme qui libère des substances responsables de la fièvre. Via la circulation sanguine, elles parviennent jusqu’à une petite région du cerveau : l’hypothalamus.
Responsable de la thermorégulation, cette zone du système nerveux central est chargée en temps normal, de maintenir la température corporelle à 37°C environ. Mais dans ce cas, le système de thermorégulation provoque une hausse de la température.

> D’une part, il limite la perte de chaleur du corps en réduisant la circulation sanguine à la surface de la peau. Ce phénomène de vasoconstriction permet de minimiser la quantité de chaleur transportée par le sang des organes profonds vers la surface cutanée. La peau se refroidit alors.

> Et d’autre part, il augmente la production de chaleur en créant des frissons. Le tonus musculaire augmente, les muscles se contractent involontairement libérant de l’énergie musculaire qui contribue à augmenter la température corporelle.
Les frissons s’accompagnent souvent de chair de poule, aussi appelée « horripilation ». Elle est due à la présence de petits muscles situés à la base des poils. En se contractant, ils dressent les poils, créant ainsi de petites bosses à la surface de la peau.

Que faire pour gérer la fièvre et donc limiter l’apparition de frissons ?

- Prendre sa température : la première chose à faire est d’évaluer votre température à l’aide d’un thermomètre. On estime qu’il y a de la fièvre lorsque que la température du corps se situe autour de 38°.

- Faire baisser la température de la pièce : il faut aérer la pièce pour garder une température entre 18 et 20°C. Une température élevée peut faire durer la fièvre pendant plus longtemps et provoquer une transpiration excessive.

- Rester hydraté : il est recommandé de manger des fruits frais plutôt que des aliments lourds, gras, frits afin d'éviter à l'organisme d'utiliser son énergie pour digérer et pour rester hydraté. Il est aussi important de boire beaucoup d'eau pour éviter la déshydratation.

- Se reposer et ne pas trop se couvrir : pour que le corps reconstitue ses réserves énergétiques, il faut dormir suffisamment, dans une chambre pas trop chauffée et avec une bouteille d’eau à proximité. Vous pouvez également faire des siestes dans la journée et faire des activités calmes.
Il est important de ne pas porter des vêtements chauds ou couvertures trop épaisses pour ne pas surchauffer la température du corps.

Si malgré ces reflexes naturels, la fièvre persiste pendant plus de 3 jours, il faut demander l’avis d’un médecin. 

 

Lire aussi
Boiron_Site_Oscillo_Visuels_300x300px__0001_fille echare rouge baille.jpg

Fièvre, frissons, courbatures, maux de tête... Comment reconnaître un état grippal ?

État grippal ou grippe saisonnière ? On a parfois tendance à assimiler les deux, pensant qu’ils désignent la même maladie...

Lire l'article
OSCILLO-IMG_03.png

Que faire pour soulager l'état grippal ?

En complément de la prise d’Oscillococcinum® dès l’apparition des premiers symptômes., adoptez quelques gestes tout simples qui peuvent contribuer
à atténuer les symptômes de votre état grippal.

Lire l'article
OSCILLO-IMG_02.png

Pourquoi est-il préférable de réagir dès les premiers symptômes de l’état grippal ?

Être à l’écoute de votre corps et être attentif aux sensations que vous ressentez permet de réagir rapidement et d’avoir les bons réflexes pour aider votre organisme à se défendre.

Lire l'article
Boîte d'oscillococcinum Tube oscillococcinum
Fleche

Visa 17/11/67947501/GP/001